COPYRIGHT

Ce blog m'appartient. Les textes qui sont les miens aussi.
La plupart des illustrations sont prises sur le net.
Certaines photos seront les miennes.
Ne pas copier SVP.

dimanche 8 février 2015

le broc


Mon broc
 A une petite histoire.
Il me vient du Berry,
Là-bas, près de la Loire,
Il était broc au "Château".
*
Il avait pour seul usage
De porter l'eau de vie.
Pas celle qui vous tourne le chapeau,
Celle que l'on boit et qui venait du puits,
Celle pour n'importe quel lavage.
.
Et puis il portait l'eau
Que nous allions chercher
A la petite source,
Avec son frère jumeau,
Portés sur la brouette,
Pour faire notre toilette.
*
Et quand l'eau manquait au "Château",
Il retournait au puits
Ou à la petite source,
Car il  fallait bien laver 
Linge et vêtements,
Et l'eau était utile aussi aux fourneaux.
*
J'ai laissé tant de souvenirs au "Château",
Qu'avant de le quitter définitivement,
Les larmes aux yeux et le cœur en vrac,
 J'y a fait mes courses,
Et mis dans un petit sac
De jolis petits bibelots.
*
Puis au dernier moment,
 Dans la cave, je pris
Une vieille balance 
Et ses poids à anneaux.
Puis, je ne sais plus où,  je vis
Son émail vert émeraude,
Son bec verseur d'eau
Et son anse à porter,
Et là je me suis dit
Que je ne pouvais le laisser,
Et je l'ai emporté. 
*
C'est ainsi que le broc vert émeraude
De mon enfance,
Le broc du Château qui n'est plus le nôtre,
Se tient, à chaque belle saison
Au pied du chalet du jardin,
Orné de quelques fleurs ;
Je peux le voir chaque beau matin,
Avec nostalgie et gros bonheur,
Des fenêtres de la maison.
*
En hiver,

A la mauvaise saison,
Il est bien au chaud
Dans la maison de verre,
Pour ne point que la rouille ne l'altère.
Son géranium  toujours en fleurs,
Il attend de pouvoir faire le beau,
Il attend de pouvoir faire le fier,
Au soleil du jardin de la maison,
Quand je lui mettrai de l'eau.



-*-*-*-

C'était l'histoire du broc d'eau du "Château",
et non pas celle du broc du château d'eau.
Il m'est venu à l'idée d'écrire sur mon broc le matin du 
5 février 2015 suite au post  
de Nini 
sur de nombreux arrosoirs.

http://plaisirsdalsace.blogspot.fr/2015_02_01_archive.html.
§

02.2015

23 commentaires:

  1. Toujours autant de talent !
    J'attendais la photo avec impatience.
    J'en ai récupéré un du même genre,en métal gris, peint en blanc, que je me suis proposé de décorer (Style Klimt) mais en attendant, il attend toujours à la cave sa restauration

    RépondreSupprimer
  2. Il est vrai que j'ai découvert que le fond était à moitié rouillé....cela m'a arrêtée dans mon élan.

    RépondreSupprimer
  3. @ Miss Yves
    Merci ! J'ai la pêche en ce moment pour écrire.
    Va falloir que je regarde si le fond du bien rouille.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Claude
    Je ne connaissais pas ce blog , ni ton talent d'ecriture , bravo ..
    C'est vrai que les images de Nini et de ses arrosoirs à permis que tu en fasse un texte super !
    Bonne journée
    Bravo

    RépondreSupprimer
  5. Joli broc que point tu ne brocarde, nous ne les trouvons plus gère que dans les brocantes.
    Bises. A + :o)

    RépondreSupprimer
  6. (^‿^)✿

    Un petit coucou amical sur ton joli blog de poésie !

    Que c'est beau !!!!
    MERCI pour ce poème que j'aime beaucoup.

    GROS BISOUS et bonne continuation chère claude ! ✿ ✿ ✿

    RépondreSupprimer
  7. il faut que j'enregistre ce lien pour ne pas rater tes écrits Claude...
    on a des souvenirs ancrés dans de simples objets quotidiens qui retiennent le cœur...
    comme ils étaient lourds ces brocs et comme on l'économisait cette eau !
    je n'ai plus les brocs de ma grand mère, le tien est encore bien beau !
    bisous

    RépondreSupprimer
  8. Très très beau j'ai vraiment adorer, Bonne journée Claude.

    RépondreSupprimer
  9. Oui, on avait le même dans la maison de campagne de mes parents... on s'en servait pour remplir la cuve où nous faisions nos ablutions... Qu'il est loin ce temps-là ! Même si j'ai un peu la nostalgie de cette époque, je ne l'ai pas pour ça, préférant nettement baignoire, douche, etc... et tout le confort qui va avec :)

    Bisous

    RépondreSupprimer
  10. coucou Claude
    chez ma grand mère il y avait le même !!
    j'aime ton histoire d'eau dans le broc
    et je salue ton talent !! lol
    gros bisous et bonne journée
    MITOU

    RépondreSupprimer
  11. Superbe, ce broc vert émeraude, je n'en ai jamais vu d'aussi beau !
    Et super hommage que tu lui rends. Tu as raison de le dorloter, il mérite amplement une retraite confortable après toute une vie de bons et loyaux services.
    Ceux que j'ai connus dans mon enfance servaient à arroser jardin et potager, ils étaient comme celui-là.
    Chez ma tante, en Lorraine, il y avait aussi le broc en faïence, ou en métal émaillé (impossible de me souvenir précisément, faudrait que je demande à mon cousin) blanc à liseré bleu avec sa cuvette assortie, qui servaient pour la toilette.
    Bises nostalgiques

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chez mes arrière grands parents dans une chambre sur un meuble toilette, il y avait une cuvette et un pot en faïence pour la toilette. J'en ai parlé dans "Chez Marguerite et Patient.
      Bises endormies.

      Supprimer
  12. Des objets de tous les jours qui prennent avec le temps des proportions enormes du cote du coeur. La valeur sentimale n'attend pas le nombre des annees mais les annees ajoutent a la valeur sentimale.
    Le notre plus modeste est ici mais seule cette photo subsiste, il a rendu l'ame.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement il avait le fond rouillé et la rouille ne pardonne pas.

      Supprimer
  13. Tu as bien fait de l'apporter il est très joli. Beau texte.

    RépondreSupprimer
  14. Tu as bien fait de l'apporter il est très joli. Beau texte.

    RépondreSupprimer
  15. Belle histoire de ce broc !!! Bravo ! et merci pour avoir cité mon blog !
    J'avais déjà vu que tu avais un deuxième blog, mais franchement .... pas tellement le temps d'en visiter plus ....
    Gros bisous, bonne journée

    RépondreSupprimer
  16. Oui des brocs! ! ! çà ne peut servir qu'à mettre des fleurs maintenant....
    J'en ai connu beaucoup dans mon enfance où j'habitais une maison sans eau courrante,ils étaient bien pratiques et de toutes les couleurs,bleu,rouge ,vert,beige
    C'est bien que tu lui ais fait honneur avec ton beau poême Bisous

    RépondreSupprimer
  17. J'ai fait la curieuse; sur le blog de Nini, je me suis senti invitée aussi et je viens de découvrir ce poème! J'ai pris vraiment du plaisir à le lire et j'ai envie de vous dire:bravo! Je vais continuer ma visite....
    Dom

    RépondreSupprimer
  18. @ Dom
    Merci pour ta curiosité, pour la votre lecture et pour le compliment, et à bientôt donc !

    RépondreSupprimer
  19. Oui Claude, Ah la poésie...
    Ne dit on pas tous ce qui n'est pas vers est prose et l’inverse par la même occasion !

    La prose repose
    Le vers persévère
    C'est pour nous plaire
    Entre autre chose

    Bof bon, je ne suis pas très bon en la matière..
    Bises, A + :o)

    RépondreSupprimer
  20. J'ai adoré te lire....continue d'écrire !
    Bisous- Cath.

    RépondreSupprimer
  21. Ca, ça me rappelle chez ma grand mère, maternelle, Française.

    RépondreSupprimer