COPYRIGHT

Ce blog m'appartient. Les textes qui sont les miens aussi.
La plupart des illustrations sont prises sur le net.
Certaines photos seront les miennes.
Ne pas copier SVP.

samedi 31 janvier 2015

Le Coq Rico



Le cou bien droit,
La crête haute et fière,
Avec ses jolies plumes bien lissées
Et la cuisse bien en chair,
Il traîne dans la basse cour
Son beau panache arrière
Avec allure et  prestance
Pour y faire sa cour.
Avant même le lever du jour,
Rico est toujours en avance
Pour cocoricrier
Sa prière
Au jour.

Dans la journée,
Il surveille ses poulettes
Du coin de l'oeil,
Qu'il a intelligent,
Et il les trousse de temps en temps,
Car il faut bien remplacer
Les volailles qui sont passées
De la casserole ou du four
A nos jolies assiettes,
Et dont il ne fait pas le deuil.

Bien planté sur ses ergots,
Il bombe le torse
Devant une poule de son harem,
Bat des ailes pour faire le beau
En vue de conclure.
Il picore grains de blé,
De maïs et ordures,
Et entre casser la graine
Et faire du mâle
son devoir,
Pas à pas, il trimbale
Sa cosse,
Il traîne sa flemme,
Du lever du jour
Jusqu'au bout du soir.
*
01,2015

16 commentaires:

  1. [-ิ‿•ิ]❀

    Coucou chère Claude et MERCI pour ce très beau poème !!!
    Tu as trouvé l'inspiration et c'est pour notre plus grand plaisir de lecteur !

    Rico est un coq bien sympathique !!!!

    J'adore ! ❤

    Félicitations pour tes talents poétiques et je t'envoie de gros bisous d'Asie !!!

    RépondreSupprimer
  2. Merci Nancy , fidèle lectrice !
    Gros bisous !

    RépondreSupprimer
  3. Cocorico !! Il est super ce texte !! Vraiment bien écrit , Claude ! Une fois, de plus , je me régale !! La description de ce coq à la fière allure au milieu de son cher poulailler .Il est vrai qu'avec de si jolies plumes bien lissées et la cuisse bien en chair , c'est un vrai héros de basse (et haute !) cour . J'ai songé à la chanson de Claude Nougaro "le coq et la pendule" .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jerry !
      Je suis ravie que ça te plaise.

      Supprimer
  4. Excellent!

    Tu as osé "trousser" avec talent et légèreté, quelques passages un peu légers, un peu osés!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment ça un peu osés ?
      Merci d'être passée.

      Supprimer
  5. Le genre de mec à fuir comme la peste, ton Ricocorse !
    Excellent portrait d'un pur macho.

    RépondreSupprimer
  6. merci de ton passage Tilia.
    Tu dis ce que moi je n'ai pas osé écrire, j'ai remplacé corse par cosse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un de mes beaux-frères par alliance est corse ;-))

      Supprimer
  7. J'aime ton texte, des Ricos il n'y en a pas que dans la basse- cour.

    RépondreSupprimer
  8. Très chouette ton poême,tu es géniale pour tourner çà,moi je n'y arriverais pas
    BISOUS

    RépondreSupprimer
  9. Tu as taillé ta plume pour écrire ta prose.
    ...Cocorico ...


    RépondreSupprimer
  10. C'est tout de même du boulot d'honorer les poules, de chasser les prétendants. Il n'a pas toujours le temps de penser à se nourrir ensuite le coq Rico

    RépondreSupprimer
  11. Il y a un poulailler à côté de mon atelier, à la campagne, mais pas de coq. Un harem sans mâle.

    Tes textes sont vraiment bien écrit. Chapeau. Si tu publies, je serais ta première cliente. J'ai découvert la poésie très tard, mais quel délice.

    RépondreSupprimer